« Les humains n'ont pas leur place sur Terre, ils devraient tous mourir. »
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Twinkle in the dark | Dae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alie
♠ Co' Admine Cheerios
avatar

Messages : 448

MessageSujet: Twinkle in the dark | Dae   Mer 11 Sep - 21:15



« Twinkle in the dark »

Pv Dae


C’est quelques heures après s’être laissés que j’avais décidé de venir voir ce fameux endroit, soit celui où Jung devait y être aux heures tardives durant la soirée. Onze heures précise, la noirceur habitait les lieux. Le bois, paisible et calme, refermait d’épaisses nappes de brouillard de la nuit. Ces dernières laissaient reflétées la douce lumière de la lune elle, qui illuminait les bois.  Le chemin éclairé, je me faufilais entre les arbres, capuche à la tête, à sa recherche. Plutôt aujourd’hui, nous nous étions laissés après une journée singulière mais du moins, qui s’était bien déroulée. Nous nous étions quittés d’une façon qui m’avait déçue et j’y réfléchissais encore. L’oublier, car je ne l’avais jamais connu et il n’avait jamais existé. Mais étais-ce ainsi que je devais agir? Vraiment l’oublier? Après tout ce qu’on avait vécu ensemble? Ces options me semblaient impossibles à atteindre. Comment l’effacer? Il était seul avec qui j’avais vraiment fait connexion. Probablement la seule connexion que j’aurais faite dans ce collège. S’était seulement en fin de journée que j’avais entendu sa voix, au téléphone, qui indiquait être ici à cette heure-même. Je voulais mettre les choses au clair. À chaque fois que l’on se quittait, une semaine et parfois plus s’écoulait avant que je ne puisse le revoir. De plus, S’il voulait que je l’oubli, je n’avais aucune autre opportunité pour le rencontrer une dernière fois, uniquement ce soir.

Après avoir dépassé plus d’une dizaine d’arbres, j’arrive enfin à une clairière, là où se dessinent les silhouettes de deux personnes. La végétation me camouflait, mon souffle se mêlait à la brume, je reposais dans la pénombre. Identifiant rapidement l’une de ces deux personnes, mon cœur se serra. Jung-ah y était.  




Dernière édition par Alie le Lun 16 Sep - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drew
♠ PandaAdmin
avatar

Messages : 599
Localisation : ʕ •ᴥ•ʔ

MessageSujet: Re: Twinkle in the dark | Dae   Mer 11 Sep - 21:53

    Après avoir longuement réfléchit à mes dernières paroles vis à vis ShinHyo, je me décida finalement à enfiler un pull noir, ainsi qu'un jeans noir moulant non porté à la taille. Ayant enfilé un t-shirt noir aussi en dessus de mon pull, je passerait innapercu dans la noirceur de la nuit. C'était mon but, ne pas petre appercu. Je me dirigea donc vers l'endroit que je lui avait dit de me rencontrer. Je ne savais pas quel était la réelle raison pour qu'il m'ait contacté, mais j'étais au moins certain que personne ne s'y trouverais s'il voulait m'Embarquer avec lui et me rammener à mon père. Au moins j'avais été claire avec ShinHyo. Oublie-moi. Fait comme si tu ne m'avais jamais connu, comme si je n'avais jamais existé. J'èsperais seulement qu'avec ses paroles, elle reste dans son dortoir et veuillent réellement m'oublier.

    Marchant au travers de la brume dans la lueur de la lune, en me faufilant entre les arbres, ayant préféré ne pas prendre de sentier menant à la clairière. Il était là. Il avait bien teu sa promesse. Mais il y avait un truc louche.. il ne semblait pas être seul. Il était onze heure pile, et je me trouvais devant lui, à quelques mêtres de distances. Il fut le premier a prendre la parole.

    « Alors, je t'avais dit que je serais là In-iiih ~! »

    Je ne percevait pas son aura, et ca m'ofusquait, j'aurais aimé la voir pour voir comment il se sentait. Pourquoi est-ce que c'est dans les moment que j'en ai le moins besoin que je les vois ?! Aish ... Ih-ih.. Se surnom m'était familier.. Mais pas venant de lui, venant de ma cousine, InHye.. Elle aimait bien m'appeler ainsi, trouvant que ca ressemblait à son propre nom.

    « Effectivement. »

    Lancais-je froidement. Une lueur de satisfaction s'éclaira dans ses yeux d'américain, et je crus voir les branches d'un arbre derrière lui boufer ,alors qu'il n'y avait pratiquement pas de vents, et que les autres ne bougeaient pas. Je ne fis rien, attendant qu'il me dise ce qu'il avait à dire.

    « Je suppose que tu es curieux du pourquoi je voulais te voir , n'est-ce pas ? »

    Je ne broncha toujours pas, gardant mes yeux fixés au siens. Il leva ses bras en l'aire, et pis une pose..hum, fièr ?

    « C'est parce que j'ai... un CADEAU DE LA PART DE TON PÈEEERE ~ ! »

    Finissa-t-il en criant. Pas sur un ton faché, mais amusé. D'autres hommes apparurent, certains armés de bâton de baseball, ou simplement de bout de bois. J'enfonca mes mains dans mes poches, et morda ma lèvre supérieur. Je détourna le regard quelque seconde en expirant de l'air par la bouche, laissant apparaitre un fantôme de bué. Je l'apperu. Une ombre au loin, à l'autre bout de la clairière. Fille ou garcon, je ne pouvait le dire, mais je l'ignora, et reposa mes yeux sur Antoine.

    « Quoi ? T'es pas content ? C'est ton cadeau de... de fête à l'avance ! »

    Je ne bougea pas, décidant de ne rien faire. Me disant que si je reste pacifique, et que l'on parle, sans utilisé la violence, je serais peut être épargner. Mais je suppose que tout le monde se trompe lorsqu'ils sont les victimes.. Alors... je décida de la joué cool. J'afficha un sourire sur mes lèvres, abaissa le regard, et le remonta sur lui, toujours mon sourire scotché sur mes lèvres. Un sourire d'idiot.

    « Antoine... t'as pas appris à ne pas hurler la nuit ? Tu pourrais réveiller des gens tu sais! c'est mal anto.. »

    Il fit comme s'il allait me frapper tout en restant à sa place, et me coupa la parole rapidement. Affichant toujours ma tête d'enfant idiot, et mon ton sarcastique.

    « Toi espèce de.. ! »

    « Bah quoi ..? t'aime pas que l'on parle de ta mère ?! »

    « Toi espèce de connard! Et tu voudrais peut être qu'on parle de la tienne ?! »

    J'hurla tout en me ruant sur lui, les poings fermé, et les dents serrés;

    « QUI T'AS DONNÉ LE DROIT DE PARLER D'ELLE !?! »

    Cependant.. lorsque je fut asser proche de lui pour lui sauter au visage et le frapper, un des hommes à oté de lui me donna un coup de bâton sur les côtes, là où il y a quelques semaines j'avais été blesser. Je hurla de douleur, et tomba à genoux devant lui, appuyant sur la douleur, essayant de la faire disparaitre comme par magie. Antoine aggripa le toupet de mes cheveux, et s'inclina un peu.

    « Tu me fais pitier, InSu-ah.. et tu sais, je suis vraiment vraiment vraiment désolé pour ce qui va se passer.. mais, tu sais, si je veux avoir ma paye, .. et bah, plouf. »

    Il m'avait dit cela sur un ton moqueur, du genre ; j'me fou complètement de toi, crève enfoiré. Il lâcha brusquement le toupet de mes cheveux et me poussant la tête vers l'avant. Il se leva, se tourna dans la direction opposé à lui, fit quelques pas, dépassa les autres hommes, s'arrêta,tourna sa tête vers moi, et leurs lanca sur un ton neutre ;

    « Occupez-vous de lui. »

    Puis il s'eclipsa, juste comme ca, comme s'il n'était jamais venu. Les hommes se mirent tous à me frapper à coup de bâtons et les autres à me donner des coups de pieds. J'hurlais de douleur et me morfondais en les laissant me frapper. Pourquoi ? À quoi ça sert de répliquer lorsque tu es 1 contre 10 ? La défaite est voyante.. même un aveugle aurait pu voir ma défaite.. Après quelques minutes à manger des coups sans répliquer, l'un d'eux fit un signe, et les autres arrêterent. Un me cracha dessus, puis ils partirent. Allongé sur le côté, les jambes rammenés vers mon ventre, je regarda dans la direction de la silhouette appercu plus tôt. Mais rien.. tout etait flou. Les yeux ouverts, fixant un brin d'herbe devant moi, je ne savais pas si ce que j'entendais était le son de la voix des oiseaux ( j'vous assure ca palre un oiseau o/ ) ou si c'était vraiment quelqu'un qui avait vue ce qui venait de se passer... Cette voix parlait, mais je n'avais aucune idée de ce qu'elle disait, perdu. Perdu dans le semi-monde. Entre la vie et la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deep-ink.forums-actifs.com
Alie
♠ Co' Admine Cheerios
avatar

Messages : 448

MessageSujet: Re: Twinkle in the dark | Dae   Jeu 12 Sep - 21:38


Bien camouflée de mon endroit, j’entendais les moindres sons de la nuit. Les paroles étaient claires, le froissement des corps contre le sol, les arbres et les feuilles, je les entendais tous. Une voix pleine d’assurance déchira le silence.


« Alors, je t'avais dit que je serais là In-iiih ~! »

Plissant les yeux, m’extirpant du bosquet, je tentais de discerner les traits de celui qui venait de s’exclamer. Les cheveux foncés, une peau pâle, son habit était en bonne partie, fait de noir. Un homme de grande taille quand même, bien bâtit.  Une seconde voix embarqua, une voix qui provenait de nulle part. La brume cachait la vue plus que j’en pensais.


« Effectivement. »

Un ton froid, puissant, familier à mes oreilles. Cette voix n’appartient à nul autre que Jung-ah. J’aurais su la reconnaître entre milles autres. J’aperçu son corps entre les nuages qui se déplaçaient lentement.


« Je suppose que tu es curieux du pourquoi je voulais te voir , n'est-ce pas ?  C'est parce que j'ai... un CADEAU DE LA PART DE TON PÈEEERE ~ ! »

L’homme qui s’adressait à Jung était quelqu’un qui connaissait son passé. Peu de gens ne connaissaient son vrai nom ici. Cette voix à l’accent énervant s’amusait. Sa voix et se ton l’indiquait clairement. Ce dernier regarda dans ma direction. Aussitôt je m’enfonçai derrière mon buisson. Espérons qu’il n’ait rien vu. Je m’adossai contre l’un des arbres qui m’entouraient. Respirant silencieusement, j’observais cette drôle de fumer ce mélanger à l’air ambiant. Pendant quelques instants, le temps qu’ils reprennent discours. Étirant mon coup hors des buissons, pour une seconde fois, la fine image de JungOh.

« Quoi ? T'es pas content ? C'est ton cadeau de... de fête à l'avance ! »

Une dizaine d’hommes étaient apparus. Je ne saurais dire s’il y en avait plus dû à la brume. Mais d’où sortaient-ils? Je ne les avais même pas remarqués! Jung-ah, fixé au sol plongea ses mains dans ses poches, puis continua discours.


« Antoine... t'as pas appris à ne pas hurler la nuit ? Tu pourrais réveiller des gens tu sais! c'est mal anto.. » D’un geste brusque il le coupa.

Je m’étais redressé sur mes deux jambes, près de l’arbre. Je voyais mieux ainsi.


« Toi espèce de.. ! »


« Bah quoi ..? t'aime pas que l'on parle de ta mère ?! »


« Toi espèce de connard! Et tu voudrais peut être qu'on parle de la tienne ?! »


Jung l’engueula et se rua contre lui. J’avais presque oublié l’endroit où je me situais lorsqu’une main surgissait derrière moi, tissu humide le collant à mon visage. L’odeur était déplaisante et mes poumons cherchaient souffle.


« QUI T'AS DONNÉ LE DROIT DE PARLER D'ELLE !?! »

Retournant la tête à plusieurs reprises, mes pieds donnaient des coups dans le vide, à cette personne qui tentait de m’empoisonner. J’agrippai ses poignets et y enfonça mes ongles creux dans sa chair. Il laissa échapper un son de douleur. Le seul son de ses débats. Dès qu’il loussa sa prise, je retirai ses mains de mon visage, retournant rapidement mon corps vers l’homme pour lui assener un coup au visage. Au loin j’entendais des sons de souffrance. M’enfuillant de ma cachette, je sortis dans la clairière, courante vers JungOh. Mon regard ne lâchait pas l’arrière, de peur que l’homme ne revienne. J’avais manqué un bon bout de ce qui s’était passé ici. Un instant Jung était debout, l’autre il était au sol, sang au visage. C’était ce que je voyais maintenant. Les hommes s’éloignant peu à peu, lui étaient recroquevillés au sol.  Mes jambes, trop tremblantes pour me supporter, je m’écroulai au sol à ses côtés. Rampant vers lui, je m’empressai de lui tapoter le visage.

« SungOh reste avec moi! Reste avec moi! Garde les yeux ouverts, tout va bien aller… »

Je caressais son visage rapidement, de crainte qu’il ne ferme les yeux. Le sang dégoulinait de son front et je m’inquiétais pour lui. Dans ce piteux état, il n’en avait pas pour longtemps à tenir. Je relevai la tête vers les hommes qui quittaient les lieux, implorant de l’aide. L’un d’entre eux, celui qui m’avait presque étouffé, alerta les autres. Je ne croyais pas qu’ils serraient d’une aide, car les bâtons entre leurs doigts ruisselaient pour la plupart, de sang. Ils revinrent vers nous, puis je me levai avec rapidement, avec une certaine difficulté. Restant autour du corps à Jung-ah, ils s’approchèrent bâtons tapant dans leur main.

« Voyons, voyons.. Mais qui avons-nous là? Ne serait-ce pas ta petite amie In-aah? » lui lança-t-‘il.

L’homme à la chevelure brune était revenu avec ce sourire terrifiant aux lèvres.

« N’APPROCHEZ PAS! »

« Tout doux ma belle, je ne te ferai pas de mal voyons.. » ricanna-t’il.

Je glissai ma main à l’intérieur de ma veste et agrippa un objet. Aussitôt, je le retirai de ma veste en le braquant sur lui, qui se trouvait à quelques pats de moi. Bras déplié avec plein d’assurance, mes doigts se refermaient sur un pistolet. Un pistolet que j’avais volé à un policier plutôt dans cette journée, sans même qu’il ne s’en rendre compte. Je l’avais gardé, au cas où ses hommes se pointeraient de nouveau un jour.

« N’approchez pas. » soufflais-je de nouveau.

Placée devant Jung-ah, j’avançais lentement dans leurs directions, les menaçant du fusil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drew
♠ PandaAdmin
avatar

Messages : 599
Localisation : ʕ •ᴥ•ʔ

MessageSujet: Re: Twinkle in the dark | Dae   Jeu 12 Sep - 22:09



    « Voyons, voyons.. Mais qui avons-nous là? Ne serait-ce pas ta petite amie In-aah? »

    Pe...tite amie ? Même le fait que je sois sur le sol, assomé par les coups recu et semi-endormi par la douleur trop intense, je comprennais enfin ce qui se passait autour, les voix. Antoine était revenu.. mais, pour m petite amie ? J'ai pas de ... ShinHyo. Je compris immédiatement à qui il fesait allusion à la seconde où je repensa à son appele ; Tu me présente pas ta petite amie ? . Je fronca les sourcils, malgré moi. J'aurais voulu me levé, et m'amusé à tous les mètre K.O, mais j'en étais point capable pour le moment.

    « N’APPROCHEZ PAS! »

    Sa voix. Cette voix que j'étais prêt à oublier, à ne plus entendre. Je posai mes yeux sur elles, restant sur le sol, les jambes repliés vers mon ventre, la bouche entre-ouvrte.  Je ne discernais pas grand chose, mais j'étais capable de reconnaitre les silhouettes quelque peu flou.

    « Tout doux ma belle, je ne te ferai pas de mal voyons.. »

    J'avais qu'une envie, lui ire de partir, de courire le plus vite possible jusqu'à l'école, sans se retourner. Antoine et les autres hommes ne feraient pas de discrimination, ils s'en foutraient complètement de s'en prendre à une fille. Je tendis le bras, essayant d'attrapé son pied près de moi, mais en vain. La douleur m'empêchait de faire fonctionner mes muscles correctement.

    « N’approchez pas. »

    souffla-t-elle à nouveau. Je m'imaginais parfaitement bien la scène. Cette dernière totalement apeurée, entouré d'homme armés, avec... lui. Lui menant la troupe. Me forcant encore un peu, je toucha le talon de sa chaussure, et voulu étiré mon brs encore plus pour l'empoigner, mais un des hommes vins m'écraser l'avant bras avec son pied. J'hurla. La douleur était attroce. Moi qui croyais qu'ils avaient tous le regard braqué sur ShinHyo.. Faut croire que je m'étais clairement trompé. Je replia immédiatement mon bras vers moi, le frottant avec mon autre mains, voulant faire partir la douleur.

    « Karl, qui t'a dit de le frappé ? L'ais-je dit ? Je ne m'en souviens pas... ALORS NE FAIT RIEN SAUF SI JE TE L'ORDONNE BATARD! »

    Termina-t-il en criant envers.. Karl ? C'était la première fois que j'entendais se nom, surment un autre américain de plus sous ses ordres.. Faut croire que les américains aime plus les trucs de gangsta que les coréens.. Ormi mon père. Avec mal, je réussis à relevé mon buste à l'aide de mes bras, et m'assis.  J'humidifa mes lèvres, regarda le sol, et murmura en coréen ;

    « Elle à rien à faire là-dedans, laisser là partir.. C'est moi que vous vouliez, après-tout.   »

    Terminais-je en affichant un faux sourire comme Antoine. J'aurais voulu me levé, le frapper, empoigné ShinHyo, courir et m'enfuir avec  elle ... Mais encore là.. Si j'avais réussis à m'assoir, surement que me levé serait faisable aussi. Je posai mes yeux sur Antoine, gardant mon eptit sourire au lèvre, lui montrant que se jeu se jou à deux. [/color]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deep-ink.forums-actifs.com
Alie
♠ Co' Admine Cheerios
avatar

Messages : 448

MessageSujet: Re: Twinkle in the dark | Dae   Ven 13 Sep - 21:11


Le doigt sur le loquet, je menaçais l’homme à ses moindres mouvements. Trop préoccupée à tenir l’arme, je n’aperçus point la main de Jung-ah à mon soulier. Le seul moment dont j’en pris conscience fut à l’entente de son cri. Son cri de douleur. En sursaut, je me retournai vers lui de façon rapide, braquant le fusil sur l’homme qui était tout près de lui. Je jetai rapidement un coup d’œil à JungOh, replié contre lui-même. Je serai des dents et m’avança rapidement vers l’homme qui venait de lui faire mal. Remontant alors ma main près de son visage, je laissai glisser le fusil à la hauteur de la poitrine. Probablement pris de panique, le dirigeant s’adressa à ce dernier d’un ton nerveux, en criant.

« Karl, qui t'a dit de le frappé ? L'ais-je dit ? Je ne m'en souviens pas... ALORS NE FAIT RIEN SAUF SI JE TE L'ORDONNE BATARD! »

‘’ Karl ‘’ se retira rapidement dans la bande avant de disparaître. De mes mains je fis un brusque mouvement pour les apeurer un peu plus. Certains levèrent les bras vers le ciel tandis que d’autres n’avaient que quelques sursauts.

« Elle à rien à faire là-dedans, laisser là partir.. C'est moi que vous vouliez, après-tout.   » articula-t-il, avec difficulté, de langue coréenne.

Alors ces hommes parlaient coréen après tout? Je n’allais pas laisser ses hommes s’emparer de Jung-ah. Ils le tueraient en quelques minutes seulement. C’était clair, ce n’était pas une option et je n’avais pas l’intention de partir ici sans lui. L’homme à la tête du groupe s’avança lentement dans ma direction, sourire aux lèvres. Mes bras tremblaient de peur. Je m’imaginais l’image à subir si j’appuyais le loquet. Après avoir traversé la moitié de la clairière il était rendu près de moi. Sa présence me dérangeait. Elle me faisait peur. J’armai le fusil de façon évidente à lui, puis leva légèrement ma main. S’avançant encore plus près de moi, j’étais sure qu’il entendrait mon cœur exploser. Je reculais lentement, mais me sentais prisonnière de mes mouvements, incapable de réagir prise par cette peur. L’homme leva sa main vers mon visage et vint replacer une mèche de mes cheveux, laissant ensuite descendre sa main le long de mon cou. Je respirais de manière saccadée, stressée.

« Tu sais ma jolie, en appuyant sur ce loquet tu deviendras une meurtrière? »

Il avait trouvé ma faiblesse. J’étais prise au dépourvu. Sa main qui continuait de frôler ma peau. Devais-je quand même appuyer?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drew
♠ PandaAdmin
avatar

Messages : 599
Localisation : ʕ •ᴥ•ʔ

MessageSujet: Re: Twinkle in the dark | Dae   Ven 13 Sep - 21:30

    Regardant Antoine avancer lentement vers ShinHyo, mon coeur battait de plus en plus vite. L'adrénaline montait en moi. Ellle braqua l'arme ( wait.. un arme ?! ) sur eux, et certains levèrent les bras en l'ai, inquièt de comment une jeune fille apeurée pourrais réagir avec un arme dans les mains. Leurs aura le démontrait. Elle démontrait la peur qu'ils avait que ShinHyo tire sur eux, chose que je suis sure qu'elle n'aurait pas le courage de faire.

    Antoine continuait d'avancé vers ShinHyo , et se rendit trop près d'elle à mon avis, car je l'aurais frappé , comme si ShinHyo était ma propriété , je me serais levé et l'aurait obligé à s'éloigner. Mais.. pourquoi avais-je cet étrange réaction intérieur ? Moi qui lui avait pourtant dit de m'oublier..

    « Tu sais ma jolie, en appuyant sur ce loquet tu deviendras une meurtrière? »

    Comment avais-je réussis ? Je ne sais pas... Surement l'adrénaline. Je m'étais levé, j'avais marché ( et oui! ) et j'empoignais désormais Antoine par le collet, le regard noir de colère, faché. Le levant de terre.. Un exploit surhumain ? Non... juste l'adrénaline et la colère de voir un autre homme la toucher. ( omo, nan mais c'est quoi cette réaction o.o ?! ) Antoine me regrda avec des yeux étrange, laissant montré de la surprise dans son aura. Eheh, tu t'attendais pas à m'avoir debout huhuh ? Et bah, j'ai rien à dire. Les autres hommes alentours etaient tous aussi surpris qu'Antoine, de me voir sur pieds , à le lever de terre.. Mais c'est tout à fait normal ! Moi j'vais allez chez toi et j'vais te frapper, ensuite j'vais aller me tapper ta femme, tu va surement avoir assé de colère pour te lever et venir me frapper... Sauf que, Shin-ah ce n'est pas ma petite amie, alors , je ne comprend pas se sentiment étrange. Affichant un sourire amusé sur mes lèvres je souffla ;

    « Tu voulais seulement la rencontrer, pas te la faire. »

    Et ouais! tu m'as dit vouloir faire sa connaissance, pas te la tapper merde! Respecte au moins tes paroles.. tu es supposé être un fidèle de parole toi, antoine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deep-ink.forums-actifs.com
Alie
♠ Co' Admine Cheerios
avatar

Messages : 448

MessageSujet: Re: Twinkle in the dark | Dae   Ven 13 Sep - 23:20


Paralysée sur place, probablement par la peur, je n’arrivais plus à trouver souffle. Le bras mou, il avait rejoint l’autre, près de ma hanche. Il avait raison. Si je tirais, j’irais en prison, comme plutôt. Mais cette fois, j’y irais pour de vrai. Soudainement, JungOh l’intercepta en agrippant son collet ( uh wait… il est debout? O_o ) et leva le ton, air menaçant.


« Tu voulais seulement la rencontrer, pas te la faire. »


D’un air encore surpris, j’observais la scène comme on observe celles au théâtre. Perdue dans mes pensées? Je cherchais à comprendre comment Jung-ah avait trouvé cette force pour se tenir sur pieds.

« Aaah! Te revoilà vieux farceur! Tu allais manquer la meilleure partie du film! » lança-t-il sur un ton amusé.

Il ricana en regardant autour de lui, ses collègues, qui embarquaient eux aussi. Ils se rapprochèrent un peu plus, voyant que j’avais baissé mon arme. Malgré qu’ils aient probablement été tous surpris de voir Jung l’agripper, ils savaient qu’il n’en avait pour plus longtemps à marcher. L’homme à la tête du groupe retourna enfin son visage pour plonger son regard froid dans le sien. Ses dents se serrèrent, son poing aussi, puis il lui envoya un coup à la figure. Clignant à plusieurs reprises les yeux, je refermai mes doigts contre l’objet et accouru vers Jung-ah. Pointant de nouveau sa direction, il garda le même sourire.

« Allez! Vas-y! Tire! Tu n’oserais même pas ...»

Il semblait s’en prendre plaisir à me voir hésiter. Je jetai un rapide coup d’œil à Jung-ah, qui se retrouva à observer des lumières de phares rouges et bleus. Les sonneries des policiers commencèrent à se faire entendre, nous avions plus beaucoup de temps. Certains hommes commencèrent à prendre fuite. Lui aussi, commençait même à reculer de quelques pas. Son air déçu de nous quitter, serrant les dents. C’était plus fort que moi-même. J’avais cette envie de le voir souffrir pour avoir battu oppa. Mon doigt se enclencha le fusil et projeta une balle une balle dans sa direction. J’en avais aucune idée si j’avais atteint ma cible, je n’ai jamais utilisé d’armes auparavant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drew
♠ PandaAdmin
avatar

Messages : 599
Localisation : ʕ •ᴥ•ʔ

MessageSujet: Re: Twinkle in the dark | Dae   Ven 13 Sep - 23:33

blockquote>
    « Aaah! Te revoilà vieux farceur! Tu allais manquer la meilleure partie du film! »

    J'suis pas si vieux.. Et je manque aucunement le meilleur du film, puisque ce film il est dans ta tête. Bon, il m'avait dit ca sur un ton amusé, mais les aura ne mentent pas petit voyou, tu ne savais point comment réagir face à ma force surhumaine 8D les événements présents. Ce dernier m'enoya un coup à la figure, et je le lâcha automatique pour aller toucher mon visage, reculant de quelques pas, esseyant de ne pas tomber, faisant mon possible pour garder l'équilibre.

    « Allez! Vas-y! Tire! Tu n’oserais même pas . »

    J'obsservais les lumière rouge et bleu des auto de police.. uhuh, je veux pas y retrourner, là-bas. Beaucoup se dispercèrent rapidement dans différente direction, les autres mirent plus de temps à réaliser que la police était là. Un coup retentit, et je me trouna rapidement vers ShinHyo. Avait-elle vraiment tiré sur Antoine ? Je ne crois pas.. elle avait surement visé un arbre ou un truc du genre. Je me dépêcha d'empoigner l'arme qu'elle avait dans les mains avant de lui envoyé en Coréen, tout posant une mains sur son épaule pour me soutenir ;

    « Va-t'en , vite! »

    Je suis blessé, il verrons bien que j'étais la victime. Je n'aurai qu'à dire que j'ai tiré en l'ir pour leur faire peur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deep-ink.forums-actifs.com
Alie
♠ Co' Admine Cheerios
avatar

Messages : 448

MessageSujet: Re: Twinkle in the dark | Dae   Ven 13 Sep - 23:59



On entendait les policiers arriver dans la forêt. Au fait, comment nous avaient-ils trouvés? Les yeux braqués sur ma cible, je voyais s’enfuir, clopin-clopant, l’homme qui venait presque de tuer mon ami. Il s’échappait, et pourtant j’étais restée sur place, ne sachant si je lui avais tiré dessus. Sung-ah empoigna le fusil et le garda contre lui, s’empressant de me répondre.


« Va-t'en , vite! »


Je secouai la tête. Il était hors de question que je le laisse, ou qu’il me dise encore de l’oublier et de partir. Du moins, je ne l’écouterais pas. J’arrivai à articuler maladroitement :

« Cache-ça. Je ne partirais pas sans toi. »

Parlant bien sûr du fusil. Je ne voulais pas qu’il prenne blâme pour moi. Et puis quoi.. Quelles preuves pouvaient-ils revirer contre nous? Jung-ah est la victime dans cette situation. Nous avions qu’à cacher le fusil. Les premiers policiers arrivèrent, bien sûr armés. Ma main chercha celle de JungOh, puis les yeux.

« Les mains en l’air! »

Et voilà que tout recommence. Je ne réagissais point, montrant l’état critique de Jung-ah, qu’ils puissent bien voir que nous étions innocents. L’un d’entre eux s’approcha de nous.

« Mais seigneur! Qu’est-ce qui s’est passé!? » lança-t-il, en voyant Jung.

Je n’osai répondre, ne sachant si je dirais des bêtises. Muette, je regardais le policier, avec un regard qui implorait de l’aide. Je voulais seulement sauver oppa.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Twinkle in the dark | Dae   

Revenir en haut Aller en bas
 
Twinkle in the dark | Dae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deep Ink :: × Test :: × Rps-
Sauter vers: